Nos

Actualités

Les cinq nouveautés de la rentrée !

Cette année, plus de 515.000 lycéens ont fait leur rentrée dans les quelques 670 lycées publics et privés de la Région. A ce titre, la Région Île-de-France, qui est propriétaire de 465 lycées publics, propose cinq mesures fortes pour améliorer en profondeur le quotidien des lycéens franciliens.

Des lycées 100% numériques

Cette année, la réforme du bac voulu par Emmanuel Macron oblige tous les lycées à renouveler l’ensemble des programmes. L’ensemble des 670 lycées est concerné par cette mesure. Parce que Valérie Pécresse et la Région Île-de-France s’engagent à maintenir le pouvoir d’achat des familles, nous garantissons la gratuité des manuels scolaires papiers ou numériques.

 150 millions d’euros sont consacrés à la mise en œuvre de cette action.

Profitant de cette remise à plat, nous avons donné le choix à tous les lycées d’adopter le virage numérique en leur proposant d’adopter tablettes ou ordinateurs pour les élèves ou les professeurs. 50% des lycées ont accepté. 140.000 tablettes et 37.000 ordinateurs seront livrés aux élèves cette année, ainsi que 20.000 tablettes pour les enseignants.

La bio-généralisation dans les cantine.

Notre objectif est clair. Pour offrir le meilleur à nos enfants, les lycées franciliens doivent prendre le pli du bio et du local. C’est pourquoi, d’ici 2024, 100% des lycées franciliens seront approvisionnés en produits locaux et 50% en produits bio.

Des lycées plus éco-responsables

Une vaste politique de lutte contre le gaspillage alimentaire a été mise en œuvre par la Région. Les lycées les plus actifs réduisent ainsi le gâchis de plus de 60%. De surcroit, nous accompagnons financièrement dès que nous en avons la possibilité les projets environnementaux menés par les élèves. En 2019, ce ne sont pas moins de 270 lycées qui bénéficient d’une aide régionale dans la gestion des déchets, de l’eau, de l’énergie ou dans l’alimentation et la préservation de la biodiversité.

Lutte contre le décrochage scolaire

En 2018, la Région avait érigé ce thème en « grande cause régionale ». Depuis, beaucoup de chemin a été parcouru. Nous avons pu récupérer, des mains de l’éducation nationale, le fichier des 20.000 décrocheurs franciliens et en contacter plus de la moitié.

Mais ce n’est pas tout. Nous soutenons sans ambages les écoles de la deuxième chance, nous finançons le dispositif « avenir jeune » ou encore le dispositif Phénix qui propose des solutions souples et personnalisées qui sont proposées aux jeunes, à l’initiative des acteurs locaux.  Ce sont 2.5M€ qui auront été mobilisés en 2019 contre le décrochage scolaire !

Santé

Toutes les études sont formelles : les lycéens ne dorment pas assez, les lycéens dorment de moins en moins. Ce manque se répercute sur leur concentration, leur apprentissage et donc leurs résultats.

Ainsi, la Région et le ministère de l’Education Nationale lancent une expérimentation pour cette rentrée à destination de 5 lycées. L’objectif, pour ces lycées volontaires, est de  permettre aux lycéens de dormir une heure de plus et favoriser les apprentissages en journée en commençant les cours à 9 heures. Les 5 lycées sont :

–          Lycée Eugène-Hénaff de Bagnolet (93),

–          Lycée Aristide-Briand du Blanc-Mesnil (93),

–          Lycée horticole de Montreuil (93),

–          Lycée Jean-Macé de Choisy-le-Roi (94),

–          Lycée Gourdou-Leuseure de Saint-Maur-des-Fossés (94).

Recevez nos
actualités