Nos

Actualités

Opération distribution : plus de 530.000 masques distribués par les élus régionaux dans 130 gares franciliennes

« Comme l’Etat ne semble pas prêt à distribuer des masques, la Région le fera » déclarait Valérie Pécresse dans un entretien au Parisien. Chose promise chose due. En effet, tôt ce matin, une vaste opération de distribution de masques chirurgicaux pour les usagers des transports franciliens était menée. Organisée par la Région, supervisée par les Préfets et appliquée par les maires, cette entreprise a permis la distribution de 532.000 masques par kit de 10 (ce qui permet d’effectuer une semaine de trajets quotidiens dans les transports). 

En l’absence de mesures concrètes de l’Etat, c’est la Région Ile-de-France qui a pris ses responsabilités. Véritable acteur de proximité depuis le début de la crise, la Région s’est appuyée sur les élus locaux de nombreuses communes, sans tenir compte des clivages politiques. Ces élus ont donc pu venir récupérer un certain nombre de masques au siège de la Région dès mardi. 

«  L’Etat nous dit que le virus circule encore trop et qui il y a un risque de ne pas déconfiner, confiait ce mercredi matin Valérie Pécresse sur le parvis de la Gare Saint-Lazare. Il nous dit aussi qu’il faut des masques obligatoires dans les transports et il ne les distribue pas. Alors la Région avec l’appui de 130 maires amorce, en quelque sorte, la pompe pour que les personnes qui exercent des fonctions essentielles dans ce pays soient équipées ! »

Les gares et les stations de bus ont été les principaux points de distribution, ainsi plus de 60.000 masques ont été proposés aux usagers des transports de la Gare du Nord, 25.000 à la Gare de Lyon, 10.000 à Versailles-Chantiers, 10.000 à Saint-Denis, 6.000 à Asnières, 15.000 à Juvisy etc.

Valérie Pécresse montre ainsi une nouvelle fois le rôle essentiel de la Région et également des élus locaux dans cette crise sanitaire et en vue du déconfinement. Sans attendre le 11 mai, la Présidente d’Ile-de-France Mobilités s’engage aux côtés des Franciliens devant prendre les transports en commun. 

Recevez nos
actualités