Nos

Actualités

Valérie Pécresse présente ses recommandations pour réussir le déconfinement

Lors d’un entretien accordé au journal Les Echos, Valérie Pécresse est revenue sur plusieurs points, notamment sur l’action de la Région face à l’urgence sanitaire et sur la manière dont elle envisage le lendemain de la crise.

La Présidente de la Région a souligné le discours de vérité tenu par la Président de la République lors de son allocution, vérité attendue par les Français. Cependant, elle réaffirme que le 11 mai, date provisoire de déconfinement, ne marquera pas un retour à la normale. « Le déconfinement devra être très progressif et différencié selon les régions » dit-elle.

Préparer le déconfinement est un vaste chantier, la reprise du travail sera progressive et organisée. Par exemple les entreprises devront pouvoir être en mesure de proposer des conditions sanitaires adaptées à leurs salariés, de même les moyens de transport devront en aucun cas être saturés.

Valérie Pécresse assure que les Régions ont un rôle clé à jouer dans la gestion du lendemain de la crise. « Dans cette période de crise où l’hyper-réactivité est nécessaire, les régions ont eu plus d’agilité que l’Etat » affirme-t-elle. La centralisation excessive a montré ses limites : une situation spécifique demande une solution adaptée. C’est pourquoi l’Etat devra s’appuyer sur les régions, acteurs de coordination et de proximité, pour prendre les meilleures décisions.  Dans la même logique, face au plan de relance de l’Etat et de soutien aux entreprises, « les régions doivent être le filet de sécurité de tous ceux que l’Etat laisse passer entre ses mailles ».

La Présidente de la Région développe ensuite sur le plan de relance que pourrait mettre en place, à son échelle, la Région. Rapatrier les productions locales de tests, respirateurs, masques ou visières de protections est indispensable. C’est dans cette optique que la Région a mis en place un PM’Up Covid. Il faudra également soutenir le secteur de la santé et les hôpitaux en tirant des enseignements de la crise. Cette dernière a montré que les politiques de digitalisation étaient nécessaires, par exemple encourager le télétravail, le téléenseignement ou la télémédecine. Enfin, la Région va aider les petites entreprises ayant besoin de financement en leur proposant « une aide spécifique sous forme d’avances remboursables ».

Le bâtiment reste un secteur clé de cette politique de relance. En cas de second tour trop tardif des élections municipales, certains chantiers d’aménagement des 5000 communes n’ayant pas encore de maires pourront être déclarés d’intérêt régional. La Région soutient l’Etat dans ses mesures de soutien aux familles les plus modestes, la Région prévoit une aide financière pour les familles des lycéens boursiers.

Recevez nos
actualités